Pavel Kolesnikov

Dimanche 7 février 2021 - 17h - Auditorium Chanorier

Pavel Kolesnikov - piano

Photo de Pavel Kolesnikov
© Colin Way

Chaque instant d’un récital de Pavel Kolesnikov est un émerveillement, tant il entraîne l’auditeur dans son monde intérieur par des phrasés qui aimantent l’attention. « Un magicien est là, sur scène, qui parle à chacun » (Alain Lompech dans Bachtrack). Sa technicité sans faille et sa virtuosité certaine ne sont jamais démonstratives. Son toucher est d’une finesse et d’une légèreté exceptionnelles, ses mains semblent caresser le clavier pour modeler le son. Il en émane une grande tendresse.

Né en Sibérie, c’est à Novosibirsk que Pavel Kolesnikov débuta ses études musicales, avant de partir au Conservatoire de Moscou où il travailla entre autres avec Nikolaï Lugansky et Pavel Nersessian. Il poursuit ensuite ses études à Londres avec Norma Fisher, puis se perfectionne en Belgique à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth avec Maria João Pires.
En 2012, il remporte le concours Honens au Canada. Puis il est sélectionné par BBC Radio 3’s New Generation Artists, qui lui apporte son soutien de 2014 à 2016.

Le jeune pianiste joue alors dans les salles les plus prestigieuses et avec des orchestres de premier plan. Son premier récital à Wigmore Hall, en 2014, est unanimement salué par la critique. The Telegraph lui attribua un rare cinq étoiles et le qualifia de l’un des plus mémorables que Londres ait connus depuis un certain temps. Dès lors, la plupart de ses récitals sont largement couverts par des articles incroyablement élogieux, aussi bien en France qu’en Angleterre.

Ses différents enregistrements reçoivent pareil succès, celui sur les mazurkas de Chopin en 2016 étant désigné meilleur enregistrement de l’année par au moins quatre magazines, recevant notamment le Diapason d’Or de l’année.

Programme :

  • Schumann : Scènes d’enfants op. 15
  • Beethoven : Sonate n° 30 en Mi M op. 109
  • Bach : Variations Goldberg BWV 988

Vidéos :

Interviews :