Kotaro Fukuma

Dimanche 22 mars 2020 - 17h - Auditorium Chanorier

Kotaro Fukuma - piano

« Appassionata »

ANNULÉ

Suite à l’épidémie de coronavirus et à la décision du gouvernement, le concert est annulé.

Nous allons procéder au remboursement de toutes les réservations.
Pour ceux qui ont réglé par carte sur le site, votre compte carte sera recrédité automatiquement dans les jours qui viennent.
Pour ceux qui ont payé par chèque, nous vous retournerons celui-ci après l’avoir annulé.

Kotaro Fukuma © Jean-Baptiste Millot
© Jean-Baptiste Millot

Kotaro Fukuma est bien connu du public des Musicales de Croissy qui, à deux reprises déjà, lui a réservé une standing ovation dans une salle archi-comble. Depuis lors, le pianiste a encore gagné en notoriété à travers le monde, que ce soit en récital ou avec orchestre. Certains font plusieurs centaines de kilomètres pour l’écouter.

Alliant l’intelligence musicale et la subtilité du jeu à une sonorité perlée et un soin extrême du détail, sa technique prodigieuse et ses qualités artistiques ont été maintes fois saluées. Présenté comme un poète du piano dont la présence magnétise, il établit avec les auditeurs un dialogue musical qui touche au cœur. 

Ses programmes, inventifs et toujours subtilement pensés, racontent une histoire à la fois musicale et poétique.

En cette année 2020 célébrant les 250 ans de la naissance de Beethoven, Kotaro Fukuma nous propose un programme intitulé « Appassionata » qui relie Beethoven et Schumann en mettant en exergue l’influence du premier sur le second. Dans la Fantaisie de Schumann par exemple, on retrouve bien le style « beethovenien » ainsi que des citations de la mélodie An die ferne Geliebte. Dans ce programme, Kotaro Fukuma met en regard la façon dont ces deux grands compositeurs ont traité les thèmes de la passion et du chant d’amour.

Programme : « Appassionata »

  • Beethoven : Andante Favori WoO 57
  • Beethoven : An die ferne Geliebte op. 98 (transcription par Liszt)
  • Beethoven : Sonate n° 23 op. 57 « Appassionata »
  • Schumann : Widmung (transcription par Liszt)
  • Schumann : Fantaisie op. 17

Vidéos :