Roman Borisov

Dimanche 8 décembre 2024 – 17h – Auditorium Chanorier

Roman Borisov - piano

© Nicolaj Lund

Malgré son jeune âge, Roman Borisov a su faire parler de lui que ce soit par le public ou par les critiques. Ses interprétations intelligentes, vivantes et incarnées attirent l’attention, tout particulièrement dans Rachmaninov, Prokofiev ou Tchaïkovski. Mais ses interprétations de Brahms, Chopin et Beethoven ont également retenu l’attention.

En 2019, il remportait le prix de la Fondation Tabor à l’Académie d’été du Verbier Festival. Il joue en récital en Allemagne où il a étudié, en Suisse et depuis peu en France. On a également pu l’entendre avec orchestre au Concertgebouw  d’Amsterdam ou au Konzerthaus de Vienne. Et en 2022, il enregistrait les concertos n°s 11 et 13 de Mozart.

 

Programme :

    • Bartok : Suite « En plein air »
    • Franck :  Prélude, choral et fugue
    • Beethoven   :  Variations sur la danse russe du ballet de Paul Wranitzky
      «  La jeune fille de la forêt» pour piano WoO71
    • Rachmaninov : Sonate n°1

Revue de presse :

    • « En effet, avec Roman Borisov, 21 ans, c’est une étoile montante du piano que l’on a pu entendre à l’Isarphilharmonie […]. Borisov a réussi à débarrasser le premier concerto pour piano [de Tchaïkovski] de tout soupçon de kitsch. Avec une interprétation en permanence sous haute tension, qui n’était en aucun cas uniquement axée sur la brillance technique. » – Tobias Hell, Tageszeitung Avril 2024
    • « La liberté, la mobilité des couleurs, la longueur d’archet, pourrait-on dire, de son jeu témoignent d’une absolue maîtrise du clavier. » – Concert Classic, novembre 2022

Vidéo :